Profession d’ambulancier : 10 raisons de ne pas choisir ce métier

La profession d’ambulancier : pourquoi éviter ce choix

Cette petite liste sur le choix de ne pas choisir la profession d’ambulancier c’est avant toute chose une liste destinée à faire prendre conscience aux futurs candidats à la profession de la réalité de certains points important, avant d’aller plus loin dans les recherches, le questionnement. Autant aborder certains points directement dès le départ. Si cette liste ne vous refroidi pas et que vous souhaitez aller plus loin dans vos démarches, votre recherche d’éléments n’hésitez pas il y a foule d’articles qui vous aideront à y voir plus clair et de façon plus approfondie. 

N’allez pas croire que je cherche à discréditer le métier et donc la profession d’ambulancier c’est bien tout le contraire. Mais au fin du temps on remarque une mauvaise orientation de la part de conseiller. La profession étant certes en déficit d’ambulanciers ce n’est pas pour autant que ce métier doit être choisi à la légère. Déjà bien stigmatisé par de nombreux problèmes, image etc il est donc primordial de pouvoir guider des personnes vraiment désireuses de s’impliquer.

raison de ne pas choisir la profession profession d'ambulancier

Parce que vous avez un environnement familial complexe

Vous êtes papa ou maman, votre conjoint (e) a un travail prenant et vous n’avez et ne disposez pas de solution de garde satisfaisante, pas les moyen de le financer bref c’est compliqué. Alors en effet choisir le métier d’ambulancier ne sera pas chose facile. Pas impossible mais vraiment compliqué : horaires décalés, heure de début  et de fin de journée imprévisible. Planning la veille au soir.

Il sera alors difficile de dire à Nounou que vous pourrez être là chaque soir à 17h30 ou encore chaque matin à 7h30 précise.  Vous devrez vous entourer de vos parents, grands-parents, amis afin de vous aider dans votre quotidien. Et même si au départ ça semble sympa pour mamie et papy sachez que c’est vite contraignant pour tout le monde. A bien réfléchir donc avant de choisir la profession d ‘ambulancier 😉

Parce que vous priorisez le salaire et les conditions de travail avant le besoin d’avoir un travail qui vous passionne

Une chose est certaine choisir ce métier c’est avant toute chose faire abstraction des conditions de travail douteuses, des salaires peu élevés. Ne vous attendez pas à des chiffres mirobolant et si c’est le cas il va falloir aussi regarder le volume horaire qui correspond. Vous aurez sûrement maille à partir avec vos patrons très régulièrement si vous êtes très à cheval sur la convention collective, les moindres petites règles, les moindres petites lignes de votre feuille de salaire.

Et si vous êtes attaché à un revenu fort confortable pour votre job sachez qu’il va falloir travailler énormément pour compenser le manque à gagner. La profession d’ambulancier ce n’est pas le job le mieux payé…. Sauf en travaillant beaucoup, beaucoup, avoir une entreprise qui paye les heures supplémentaires au lieu de les lisser etc etc.

Parce que vous n’êtes pas un fan des relations humaines multiples

Si vous n’aimez pas rencontrer des gens. De tous âges, toutes origines, toutes religions, tous milieux sociaux professionnels et ce à un rythme de 10-12h par jour vous serez en effet très rapidement freiné. Car oui vous avez le droit de ne pas aimer le contact, les gens, rencontrer du monde tout le temps. Vous avez besoin de votre environnement calme et maitrisé, sécurisé par ces habitudes humaines .

Vous n’êtes pas associable mais vous appréciez de travailler avec un cercle très restreint de personne, ne pas croiser trop de monde dans votre journée. Alors non choisissez un autre métier. La profession d’ambulancier impose d’être en contact permanent : patient, soignant, familles, collègues. C’est un métier de contact très riche et nous rencontrons au quotidien u vaste panel de personnes très différentes. Et reconnaissons que tout le monde n’est pas à l’aise dans ce cadre.

Parce que vous aimez l’ordre, la planification parfaite

Choisir la profession d’ambulancier c’est  avant toute chose être capable de vous adapter en permanence. Certes les plannings bien déliés ça existe mais très souvent il faut s’attendre à voir son emploi du temps constamment chamboulé. Lieu d’arrivée, heures, motifs de transport rien ne correspond jamais à ce que l’on attend en début de journée.

Chaque patient que vous rencontrerez pourra apporter son lot d’imprévu, tout comme l’arrivée ou le départ d’une structure de soins : document, pathologie, lieu c’est une aventure permanente et une adaptation à des changements et surprises. Ce métier c’est tout sauf de la routine. C’est une aventure permanente et parfois ce n’est pas si facile à encaisser pour chacun. Vous arrivez pour une prise en charge programmée et vous finissez sur une intervention urgente, un rendez vous annulé sans le savoir, un patient basent, un accident…

Parce que vous ne supportez pas le stress

Parce que vous avez besoin de votre confort, de vos repères. Vous n’aimez pas être sous pression et vous avez besoin de retrouver chaque jour votre environnement calme et rassurant, sécurisé. Le stress vous fait perdre vos moyens, vous ne supportez pas les reproches, les aléas qui ajoutent des contrariétés permanentes. Ambulancier c’est  avant tout être capable de gérer toute cette pression : pression des patients, du personnel soignant, de la régulation, des interventions urgentes, de la route. C’est être capable de gérer tous ces événements au cours d’une journée.

De savoir se maîtriser même si on est pas soi-même à l’origine du problème mais devant être capable d’y apporter une réponse, une solution en restant diplomate. Et je vous assure que parfois c’est vraiment très sportif. Vous serez en permanence après votre montre, les patients ne seront pas toujours agréables, les récriminations sont régulières. Et certaines personnes ont du mal à supporter. C’est ce qui fait de nous des êtres humains : on est tous différent.

Parce que vous n’aimez pas rouler

Comprenez que par rouler j’entends bien être capable de rester au volant des heures de suite, casser la croûte sur un bord de route rapidement avant de repartir, manger du bitume toute la journée, nuit. Seul(e) ou accompagné(e). C’est parfois difficile pour nombre de personne : rester attentif en permanence, ne pas avoir le mal des transports, être capable de transporter du monde et assumer la responsabilité, faire la conversation aux patients.

Certain ne supportent en effet pas le fait de devoir rester coincé dans les bouchons ou enfermé dans une cabine toute la journée. C’est le quotidien : le temps passé sur les routes est parfois voire très souvent important. Vous sillonnerez la région, la France. Vous devrez faire face aux accrochages, aux accidents parfois. Rouler des nuits entières à sillonner la campagne, la ville.

Parce que le travail en équipe n’est vraiment pas votre truc

Vous n’appréciez pas le travail en équipe. Pour vous le travail se fait en solo. Parce selon vous votre productivité est améliorée et que travailler en compagnie d’un ou d’une autre c’est soit gênant, soit vous êtes un solitaire indécrottable. Donc fuyez car être ambulancier c’est avant tout faire partie d’un binôme. Un binôme qui se doit de communiquer, se connaitre afin d’être le plus efficient possible.

Cette efficience est importante pour que le patient soit pris en charge dans des conditions les plus optimales possibles. Le binôme c’est 12h par jour, ensemble, enfermé dans la cabine. C’est une équipe qui change et l’obligation de s’accorder à d’autres collègues et de s’adapter à différentes personnalités. Mais c’est aussi une richesse de ce métier. Et encore une fois oui il y a des personnes qui ne sont pas à l’aise dans ces configurations.

Parce que vous avez besoin de reconnaissance

Parce que quand vous œuvrez vous œuvrez pour une cause qui saura vous reconnaitre vous. Mettre en valeur vos efforts, votre capacité à réaliser vos objectifs. Vous rassurer, vous réconforter. Vous avez besoin d’une carotte pour avancer et progresser. Sachez que le job d’ambulancier est comme beaucoup de jobs dans la santé : un travail peu, voire pas du tout reconnu, où on vous en demandera beaucoup.

Vous serez acteur dans la survie, l’accompagnement de patients mais sans pour autant en tirer une gratification, un retour, une reconnaissance. Vous allez travailler dans l’ombre à subir plus que vous ne serez reconnu et récompensé. Cette profession subit plus de critiques qu’elle ne subit de mise en avant, d’éclairage sur les qualités de ces hommes et femmes qui œuvrent chaque jour pour nombre de patients. Alors si vous travaillez pour la gloire et les feux de la rampe ce métier est une très mauvaise idée 😉

Parce que vous détestez travailler week-end, nuits et jours fériés

Parce ce que pour vous le dimanche c’est sacré. On le passe en famille, autour d’un repas ou avec les enfants. Parce que les jours fériés c’est inadmissible de travailler. Vous avez le droit de penser ainsi. La liberté d’expression et de choix existe. Sachez juste que dans le monde de la santé les weekends, les fériés, les nuits le système ne s’arrête pas. Les êtres humains souffrent, vivent, meurent 24/24h. Quand vous dormez les ambulanciers roulent, sauvent, soignent, transportent. Tout comme les infirmiers, aide-soignant, médecins. Quand vous rentrez chez vous à 17h30 après vos 8h de travail quotidiennes, les ambulanciers enchaînent bien souvent 4 voire 6 heures de plus avant de terminer… Et remettre ça le lendemain.

Parce que pour vous un job c’est uniquement alimentaire

Parce que comme beaucoup le fait d’avoir un travail est uniquement alimentaire : métro boulot dodo. Quoique ce soit comme activité elle est pour vous uniquement un moyen de subsistance. Parce que vous n’avez peut être jamais réussi ou voulu choisir, trouver une raison de vous lever le matin pour aller travailler. Vous faites votre journée ni plus ni moins. Je ne serais point critique quand à ce choix.

Pour certains il est permanent, pour d’autres c’est parce que vous n’avez pas trouvé la voie qui vous passionne, pour le reste c’est devenu un leitmotiv après une carrière passionnée mais qui vous a usé. Chacun a ses raisons propres et bien à lui/elle. Critiquer c’est juger, sans savoir, ni connaitre. La profession d’ambulancier nécessite une volonté, une passion. Et quand cette flamme s’éteint c’est qu’il est temps de réfléchir à une reconversion. La profession a besoin de personnes impliquées, empathiques, motivées pour apporter ce dynamisme, cette écoute auprès des patients.

Pour conclure : choisir ou non la profession d’ambulancier

Cette liste paraitra peut être aux yeux de certains peu étoffées de par leurs opinions, leurs façons de voir le monde, la profession. A ceux-là je les invite sincèrement  à participer à l’enrichissement de la liste pour pourquoi ne pas créer les 20 raisons de ne pas choisir la profession d’ambulancier ? Chaque ambulancier est acteur de cette liste et peut y contribuer.

Si vous lecteur, avez trouvé des similitudes vous concernant dans les raison évoquées je vous en prie : ne franchissez pas les portes du concours d’entrée, ne vous réfugiez pas dans les formations d’auxiliaires ambulanciers. Ne le faites pas juste pour prolonger vos droits pôle emploi. Ce métier est bien assez grevé d’ambulanciers qui ont juste vu une lumière dans l’entrée, pratiquent ce métier avec guère conviction et sont un poids à porter pour leurs collègues. La profession a besoin de retrouver une image forte, des professionnels vraiment impliqués.

Des métiers qui recrutent il y en a masse. La profession d’ambulancier a d’abord besoin de gens impliqués et motivés, de personnes qui vont aller au-delà de cette liste pour atteindre des objectifs plus nobles, plus profonds. Laissez la place à ceux qui sont vraiment fait pour ce job.

Et si par hasard vous y entrez malgré tout prenez le temps de découvrir ce métier. Car qui sait, de personne désintéressée vous pourriez très bien devenir un ambulancier passionné. 

Et pour terminer je laisse le mot à mes collègues ambulanciers

  • Thomas : L’ambulancier étant tuteur pour stagiaires avant de donner les bons côtés je commence par les mauvais. Toujours !!!!! Ça mets les gens dans le bain !!! S’abstenir….. -si vous êtes sensible. -si vous désirez une évolution tout au long de la carrière …. -si vous voulez une vie de famille. (Digne de ce nom!) Si vous êtes désireux d’une vie réglée et organisée ….(temps de travail, horaire la veille pour le lendemain, …)
  • Mickaël : Je déconseillerais ce métier à ceux qui ne sont pas patients (quand il faut raisonner avec un patient qui ne veut pas dialoguer, quand il faut répondre plusieurs fois aux mêmes questions d’une personne désorientée sans perdre son sang froid, etc), à ceux qui aiment un rythme de travail régulier, à ceux qui prennent les choses trop à cœur…
  • Sylvain : Moi en deux mots les difficultés il faut accepter des heures non régulières connus la veille pour le lendemain sans connaitre la fin, accepter les risque du métier même minime mais existant surtout en inter 15 mais aussi au quotidien ( risque infectieux, risque des patients qui peuvent péter les plomb s’en prendre violemment à vous etc…) en somme comme pour tout les métier il fait le faite par vocation si on veux y rester
  • Bertrand : Pourquoi j’apprécie ce métier, parce que je ne suis pas dans un bureau, ni à l’usine ou au chantier ! C’est tout, Merci !
  • Koraly : Si vous avez de l’empathie tout en gardant de la distance, Si vous aimez l’imprévu, Si vous aimez vous adaptez à n importe quelle situation, Si vous aimez travailler en binôme, Si vous avez un bon sens de l’orientation ( j avoue maintenant les GPS et les téléphones nous sauvent), Ce métier peut-être fait pour vous. Par contre si vous souhaitez un rythme régulier pour votre quotidien, Si vous aimez la routine, Ce métier risque de pas être compatible avec vos envies
  • Emeline : A coté de ça, c’est un métier où l’on apprend tous les jours au contact des malades, du personnel soignant. Il n’y a jamais de routine donc on a toujours quelque chose à raconter. Et même si le métier n’est pas forcément reconnu à sa juste valeur, au moins on se sent et on est indispensable. Il faut supporter la vue du sang et blessures en tout genre, brûlures… mais aussi la vue de certaines fractures parfois impressionnantes. Ne pas être trop sensibles aux odeurs, soyons honnêtes. Mais surtout savoir composer avec les humeurs des patients. Après tout est ce qu’on sait comment on serait nous à leur place? Et enfin savoir prendre du recul face à la précarité dans laquelle vivent les gens. L’empathie c’est très important mais il faut savoir se détacher suffisamment et ne pas trop s’impliquer émotionnellement. Mais parfois c’est dur, certaines situations nous renvoient à notre vie ou font tellement mal au cœur qu’on aimerait pouvoir faire plus mais ce n’est pas notre rôle.

Profession d’ambulancier, un choix qui reste le votre

Voilà de quoi alimenter vos discussions, vos réflexions. Ne pas choisir la profession d’ambulancier c’est un choix personnel mais qui implique aussi d’autres personnes que vous. Choisir ce métier c’est avant tout être conscient de l’investissement humain que ça implique. Et si vous êtes encore plus motivé après la lecture de cet article c’est que vous avez choisi la profession qui vous correspond !

776eaead1ed5617b7cddcef8392060d3?s=96&d=mm&r=g Ambulancier : le site de référence Profession d'ambulancier : 10 raisons de ne pas choisir ce métier

Franck SIMON

Ambulancier Diplômé, j'ai crée ce site en 2009. Je souhaitais mettre à la disposition de tous un outil d'information à but pédagogique pour centraliser le plus d'informations possibles sur le métier d'ambulancier et ce qui l'entoure. Passionné par mon job j'essaie d'apprendre à chacun à mieux connaitre la profession et en parallèle offrir à mes collègues un outil pour garder leurs acquis à jour, et valoriser cette profession méconnue et mal aimée. Spécialiste du billet d'humeur acide j'aime bien taquiner mes collègues sur des sujets sensibles et enfoncer des portes

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

La librairie de l'ambulancier

Parce que pour progresser, réviser il faut s’armer d’ouvrages de qualité. Parce que le savoir est une richesse. Nous vous proposons une sélection de livres à commander d’urgence !

L'ambulancier recrute

L’ambulancier, le site de la profession recherche des rédacteurs. A toi ambulancier, soignant, spécialiste du secours tu souhaites apporter ta pierre à l’édifice et apporter ton savoir, partager tes expériences. On te propose de rejoindre l’équipe.

Nous cherchons avant tout des passionnés avec des connaissances à partager, l’envie d’oeuvrer pour la profession. Alors si tu es motivé, c’est le moment de rejoindre une aventure humaine riche et incroyable…