Elève ambulancier, la conduite de l’ambulance avec un patient à bord

Il y a quelques jours paraissait dans la presse un article au sujet d’une affaire traitée en justice. Cette affaire se faisait affronter la CPAM face à une société de transports sanitaires, à qui l’assurance maladie réclamait une certaine somme sous motif que l’élève ambulancier constituait le second membre d’équipage. Alors pour remettre légèrement les choses dans leur contexte et ne pas juste rappeler la législation à la lettre et écraser la populace sous des références juridiques indigestes on va en profiter pour revoir un peu le mode opératoire

https://www.estrepublicain.fr/faits-divers-justice/2022/06/19/le-stagiaire-conduisait-l-ambulance-la-secu-demande-des-comptes

Stagiaire découverte pour devenir ambulancier

La situation est classique et bien connue. Le métier d’ambulancier est un des rares à qui on impose à chaque futur élève ambulancier l’obligation de venir s’immerger dans la profession. Une étude pertinente puisqu’elle permet au stagiaire de venir comprendre le métier, ses difficultés afin de se faire une opinion sur sa capacité à devenir un professionnel de santé du monde du transport sanitaire. Mais aussi en parallèle la possibilité pour ses pairs professionnels de jauger les capacités du stagiaire à intégrer la profession.

Ce stage est un stage d’observation donc pas de pratique. Aucunement le stagiaire n’est autorisé à conduire un véhicule même à vide. Il n’est pas assuré pour et le stage n’est pas prévu pour. Donc à aucun moment un stagiaire découverte ne touchera un volant. Manipuler un brancard à vide passe mais en charge non. Comprendre que l’observation est une immersion pour comprendre, apprendre la face cachée du métier d’ambulancier.

ambulance-formation-rodrigues-lopes-ambulancier-site-de-reference

L’élève ambulancier en stage de formation pour le diplôme d’état d’ambulancier.

L’élève ambulancier a intégré le parcours de formation dédié à l’accession au diplôme d’état d’ambulancier. Ce dernier est mis en place : action de formation, évaluation etc par un institut de formation d’ambulancier, en secteur privé, ou encore public comme au sein de hôpitaux. L’élève ambulancier aura au cours de sa formation théorique une partie dédiée à l’apprentissage et mis en œuvre du contenu pédagogique lors de ses stages de terrain. On trouve entre autre des stages en structure de soins, smur mais aussi et surtout en entreprise de transports sanitaire.

L’élève n’est donc pas encore diplômé mais bien en situation de formation. Lors de son immersion en entreprise on va donc lui adjoindre un ambulancier professionnel en charge du suivi de son stage, de son évaluation sur le terrain et dans ses gestes. L’élève va apprendre à se positionner au sein du binôme ambulancier. Mais étant donné sa place d’élève il est donc logique de l’intégrer dans une équipe.

Cette équipe de deux personnes, rappelons la constitution d’un équipage en ambulance : deux ambulanciers diplômés ou un ambulancier diplômé accompagné d’un auxiliaire. En aucun cas un équipage actif ne peut être constitué d’un ambulancier diplômé en compagnie d’un élève, ou pire un élève avec un auxiliaire. Je me doute que sur le territoire entier certains ne se préoccupent pas toujours de cet état de fait.

Législation : https://www.demarches.interieur.gouv.fr/professionnels/ambulance-vehicule-sanitaire-leger-vsl

demarches.interieur.gouv.fr
les billets d'humeur de l'ambulancier -ambulancier le site de référence

L’équipe, le positionnement de l’élève

Le positionnement de l’élève dans l’équipe a pour but de mettre le stagiaire en position d’apprenant. Ici donc la direction de l’équipage, la prise de décision, la mise en œuvre de gestes, de soins va être à la charge de l’élève pour valoriser et mettre en œuvre les acquis. Cette mise en œuvre est encadrée par l’ambulancier référent. L’élève va donc travailler avec un des équipiers, le troisième sera là pour encadrer surveiller l’élève, apporter des correctifs ou le guider. En aucun cas l’élève n’est laissé seul sans surveillance ni guide. En effet il ne peut justifier encore d’une qualification. A chaque ambulancier référent de se responsabiliser et de veiller à encadrer l’élève qu’il va suivre.

Laisser agir c’est une chose, mais toujours sous la surveillance et la disponibilité en cas de risques éventuels ou mis en danger. Un élève ambulancier ne peut en effet se targuer d’une expérience suffisante. C’est logique il est en situation d’apprentissage. C’est aussi le rôle du référent de savoir intervenir au besoin, mais aussi être dans la fonction d’évaluateur, de formateur. Sans que cela ne nuise non plus à sa place dans le binôme ambulancier.

La conduite et l’élève ambulancier

Le problème de la conduite se pose sur la partie législative. En cas d’accident avec un patient en charge il est difficile de pouvoir gérer les responsabilités de chacun. De plus la CPAM argue le fait que n’étant pas qualifié l’élève ne peut conduire car il apparaitrait alors sur la facturation. Chose incompatible car la présence des deux autres membres d’équipage est donc obligatoire. Donc que faire ?

Peut-on laisser l’élève conduire ? En charge c’est un risque même si je reconnais c’est totalement idiot puisque c’est la possibilité pour l’apprenant d’apprendre à conduire un véhicule sanitaire avec un patient en charge, porteur de pathologies plus ou moins difficiles pour le transport. On bloque donc l’accès à une partie de cet apprentissage je le reconnais mais c’est aussi une protection pour l’entreprise afin d’éviter de problèmes comme évoqué. C’est un peu l’éternelle question de « qui connais le texte de loi pour ? »

ambulance

La formation évolue mais lentement et sans apporter de solution

La formation d’ambulancier, du moins le diplôme d’état d’ambulancier vient d’être revu après 5 années. Des évolutions qui après élagage et intervention à mon grand désespoir, de certains organismes se retrouvent très minorées il subsiste encore un problème : la clarification et la sécurisation du parcours de l’élève ambulancier en stage. Il manquerait d’imposer un cadre plus conséquent en matière de réglementation afin de permettre à l’élève de se former correctement en entreprise et que cette même entreprise puisse aussi travailler sereinement.

Reste que demain autoriser les équipages élèves- ambulanciers diplômés donnerait lieu à des abus de toutes sortes. Certaines entreprises peu scrupuleuses trouveraient bien une faille légale pour les « employer » pardon les former et ainsi profiter d’une manne de personne corvéable. Soyons franc ça n’étouffera pas certains de faire ça.

Soyez donc prudent : ambulancier référent comme futur élève quand aux conditions dans lesquelles vous allez évoluer. Votre sécurité, votre responsabilité peut être très vite remise en cause à la moindre incartade ou problème. Veillez donc à être prudent dans vos actions, mais veillez aussi à ce que le mot formation et stage puisse continuer à avoir le sens qu’il devrait avoir.

Faites mais ne faites pas je sais on fait face à des aberrations. Comment apprendre à « conduire » une ambulance avec les implications, les règles, les méthodes de conduite avec un patient à bord quand la formation intègre cette notion dans les intitulés de formation en entreprise, quand de l’autre les organismes publics vous imposent l’inverse sur le principe de la facturation….

776eaead1ed5617b7cddcef8392060d3?s=96&d=mm&r=g Ambulancier : le site de référence Elève ambulancier, la conduite de l'ambulance avec un patient à bord

Franck SIMON

Ambulancier Diplômé, j'ai crée ce site en 2009. Je souhaitais mettre à la disposition de tous un outil d'information à but pédagogique pour centraliser le plus d'informations possibles sur le métier d'ambulancier et ce qui l'entoure. Passionné par mon job j'essaie d'apprendre à chacun à mieux connaitre la profession et en parallèle offrir à mes collègues un outil pour garder leurs acquis à jour, et valoriser cette profession méconnue et mal aimée. Spécialiste du billet d'humeur acide j'aime bien taquiner mes collègues sur des sujets sensibles et enfoncer des portes

Adsense

La librairie de l'ambulancier

Parce que pour progresser, réviser il faut s’armer d’ouvrages de qualité. Parce que le savoir est une richesse. Nous vous proposons une sélection de livres à commander d’urgence !

L'ambulancier recrute

L’ambulancier, le site de la profession recherche des rédacteurs. A toi ambulancier, soignant, spécialiste du secours tu souhaites apporter ta pierre à l’édifice et apporter ton savoir, partager tes expériences. On te propose de rejoindre l’équipe.

Nous cherchons avant tout des passionnés avec des connaissances à partager, l’envie d’oeuvrer pour la profession. Alors si tu es motivé, c’est le moment de rejoindre une aventure humaine riche et incroyable…