Auxiliaire ambulancier ou ambulancier diplômé ?

Auxiliaire ambulancier, ambulancier diplômé, que choisir ?

Beaucoup de personnes qui souhaitent se tourner vers la profession d’ambulancier se posent très souvent la question suivante : dois je choisir la formation d’auxiliaire ou le diplôme d’état d’ambulancier. Beaucoup d’avis divergent sur ce sujet mais je vais tenter d’apporter quelques éléments de réponse pour vous aider à définir votre choix. Je ne prendrais pas ou imposerais une décision, ce sera juste vous offrir des pistes pour mieux vous informer.

Vous avez des doutes sur votre choix d’orientation

Vous avez découvert la profession mais malgré tout ce que vous avez pu voir, lire, échanger vous n’êtes actuellement pas certain d’avoir fait le bon choix d’orientation. La spécificité du métier d’ambulancier fait qu’il est important de se poser les bonnes question pour assumer un choix d’orientation solide. Vous pouvez faire marche arrière à tout moment mais à l’heure actuelle il est vivement conseillé de ne pas trop s’aventurer dans des chemins épineux.

Si vous doutez encore de votre choix n’hésitez pas faites la formation d’auxiliaire ambulancier. Au bout de 15 jours de formation vous êtes en mesure de pouvoir prétendre à travailler comme tel. Cela vous permettra de découvrir mieux le métier et de vous faire une expérience suffisante pour choisir ou non d’aller plus loin en terme de formation.

Ce sera aussi l’occasion de vous bâtir une expérience notable dans ce corps de métier et vous permettre d’aborder plus sereinement le Diplôme d’Etat d’Ambulancier. Si votre choix est assurément réfléchi foncez et tentez les sélection du Diplôme d’Etat d’ambulancier. Si vous êtes accepté en formation félicitations ! Vous allez débuter 6 mois de formation intensive mais si vous êtes motivé et que le contenu vous plait vous allez adorer. Ce sera dur mais vous y arriverez !

Est ce que j’ai un financement solide

La formation du Diplôme d’Etat d’Ambulancier nécessite d’avoir avec soi un financement béton. Cette formation a, selon les instituts et régions, des coûts très disparate (+/- 2k euros à 4k euros voire plus). En comparaison de la formation d’auxiliaire il y a un grand fossé. Logique la durée et le contenu diffèrent. Pôle Emploi peut vous financer avec ou sans participation des Conseils Généraux. C’est à vous de faire les démarches dans votre région pour connaitre les possibilités offertes.

Vous pouvez aussi ; si vous êtes salarié depuis plus de deux ans au sein de votre entreprise;  faire appel aux Congé Individuel de Formation. Donc là aussi c’est un critère important à prendre en compte pour être assuré de rentrer en formation avec un un financement bien ficelé. Attention à ne pas se retrouver en cours de route avec un financement boiteux qui vous abandonne (déjà vu) et devoir financer vous même la formation.

D’ailleurs c’est un critère évalué durant les oraux de sélection. Donc maitrisez votre dossier si vous vous présentez à l’oral de sélection pour le Diplôme d’Etat Ambulancier. Vous devez connaitre exactement la teneur de ce dossier pour défendre votre future place.

Quelle formation me donnera l’assurance de trouver un emploi

Les deux formations vous permettent un accès à l’emploi. Sauf que dans la réalité du quotidien, les employeurs ont une tendance à favoriser l’embauche d’ambulanciers diplômé. En effet, en terme de confort de travail, les auxiliaires ambulanciers ne peuvent travailler en binôme et doivent être systématiquement accompagnés d’un ambulancier diplômé. Sauf dans le cas du Transport Assis Professionnalisé.

Donc pour plus de souplesse en terme d’équipage, une majorité d’entreprises rechignent à engager des auxiliaires. Démarchez avant de vous former : allez chercher une promesse d’embauche, scrutez l’état de santé des entreprises et le besoin de main d’oeuvre de votre région avant de faire quoi que ce soit d’autre. Une promesse d’embauche écrite peut aussi favoriser nettement plus facilement l’accès à un financement.

Ai-je la possibilité de cumuler les deux formations ?

Bien entendu. Après la formation d’auxiliaire rien ne vous empêchera de tenter le niveau supérieur. Reste ensuite et encore une fois de plus le problème du financement ! Si votre chef d’entreprise est en mesure de vous aider, ou encore si vous avez cumulé deux années consécutives dans l’entreprise tentez un CIF (Congé Individuel de Formation). Je ne vais pas détailler les procédures ici  car sur la toile vous trouverez les infos à ce sujet.

http://travail-emploi.gouv.fr/informations-pratiques,89/fiches-pratiques,91/formation-professionnelle,118/le-conge-individuel-de-formation,1070.html

Quelles différences au final entre auxiliaire ambulancier et ambulancier diplômé ?

En dehors du contenu et de la durée de la formation, voyons un peu ce qui diffère en activité :

Le taux horaire

vu la faible différence avec un ambulancier diplômé il n’y a pas un écart majeur de rémunération. C’est de l’ordre d’une cinquantaine d’euros ; et encore je n’ai plus les chiffres en tête à la rédaction de cet article ; à la fin du mois. Certes ce n’est pas normal au vu de la différence de responsabilité mais cela fait partie du packaging du métier et de ses aberrations (et il y en a un paquet je vous assure ^^).

L’équipage

Comme expliqué plus haut un auxiliaire sera binômé avec un ambulancier diplômé uniquement sauf en cas de transport en VSL . C’est la loi. Au cours de la journée type l’auxiliaire assurera la conduite de l’ambulance tandis que l’ambulancier diplômé assurera la surveillance du patient durant le transport. Lors des prises en charge au domicile ou en structure de soins c’est l’équipe qui s’occupe du patient et non pas l’auxiliaire qui fait ci et l’ambulancier diplômé qui fait ça. On reste avant tout une équipe complémentaire même au vu de la différence de qualification. Seule l’expérience pourra apporter un atout dans l’équipe.

La responsabilité 

Là est la plus grande différence. L’ambulancier diplômé est le chef de bord. Je parle ici en terme de responsabilité pénale et non pas en terme d’équipage. En terme d’équipage les deux personnels restent un binôme et doivent travailler ensemble sans rapport de force et pour le bien être du patient. Il doit exister un réel échange qui doit évoluer en cas de présence d ‘un personnel plus expérimenté que l’autre point c’est tout.

En terme de responsabilité c’est surtout le devenir du patient et ce qui serait susceptible d’évoluer durant la prise en charge. C’est là qu’entre en jeu la responsabilité de l’ambulancier diplômé : gestes d’urgences non adaptés ou non appliqués, mauvaise prise en charge, chute du patient entrainant blessures ou autres etc j’en passe.

Ce sont les seules vraies différences entre les deux emplois en dehors du parcours de formation.

Au final un choix très personnel

Oui au final ça reste un choix personnel : un choix d’orientation, un choix ou une obligation en terme de plafonnement/opportunité de financement, un bassin d’emploi etc etc. Personne ne pourra vous aider tant que toutes ces questions n’auront pas trouvé de réponses. Certain vous diront : auxiliaire, d’autres diplômé. J’ai personnellement pu accéder directement au diplôme : financement solide, intérêt important et assuré au sujet de la profession mais aussi du contenu de formation.

J’ai donc pu trouver du travail facilement. La formation d’auxiliaire me semblait trop courte au vu de mon appétit de connaissances. Donc chacun au final aura des réponses différentes à ses questions. Et à la fin ce sera souvent le financement qui décidera de votre avenir professionnel. C’est malheureux mais c’est comme ça. Une formation coûte cher et un financement personnel reste actuellement rare et difficile à mettre en oeuvre.

Cela n’empêche que je vous invite à vous prendre en main, ne pas baisser les bras et à harceler les différents organismes pour obtenir gain de cause. Celui, qui à l’heure actuelle, souhaite travailler doit pouvoir obtenir la possibilité de s’intégrer dans le marché de l’emploi. Faites du forcing, décrochez une promesse d’embauche et surtout, surtout, engagez vous seulement si votre choix d’orientation est arrivé à maturité. Ne vous engagez pas dans ce métier juste parce que vous avez vu de la lumière ou parce que vous aimez conduire.

Ce n’est pas seulement un job, c’est d’abord un service que vous apportez aux patients et ce n’est pas à eux de subir vos erreurs de parcours. Ce métier a besoin d’évoluer et c’est vous qui à votre niveau apporterez un peu plus de respectabilité à cette profession en vous investissant de manière sérieuse et réfléchie. Ce n’est pas une critique : tout le monde n’est pas fait pour ce job. Il faut juste être sûr de son choix avant de passer du côté obscur de la force ;=)

Accrochez vous : ambulancier c’est un choix assumé

Dans tous les cas de figures : motivez vous, soyez inébranlable et affrontez les organismes (pôle emploi, conseil général etc) avec assurance. Si vous souhaitez faire ce job vous êtes normalement motivé. Prouvez leur que vous êtes capable, que vous avez toutes les clés pour réussir et que vous connaissez exactement la profession. Ne les laissez pas vous démonter. Ce métier est très mal connu et même les spécialistes du pôle emploi ne connaissent pas les trois quart de ce métier. A vous de vous imposer pour arriver à vos fins. Bon courage !

Pour les collègues ou autres : si cet article manque d’éléments n’hésitez pas à le signaler/faire des propositions via les commentaires (voir en bas de page)

Bibliographie

N’hésitez pas si vous succombez à vous procurer des ouvrages de préparation, de cette façon ces livres pourront vous aider à préparer vos révisions en vue du concours 🙂

La librairie de l’ambulancier

776eaead1ed5617b7cddcef8392060d3?s=96&d=mm&r=g Ambulancier : le site de référence Auxiliaire ambulancier ou ambulancier diplômé ?

Franck SIMON

Ambulancier Diplômé, j'ai crée ce site en 2009. Je souhaitais mettre à la disposition de tous un outil d'information à but pédagogique pour centraliser le plus d'informations possibles sur le métier d'ambulancier et ce qui l'entoure. Passionné par mon job j'essaie d'apprendre à chacun à mieux connaitre la profession et en parallèle offrir à mes collègues un outil pour garder leurs acquis à jour, et valoriser cette profession méconnue et mal aimée. Spécialiste du billet d'humeur acide j'aime bien taquiner mes collègues sur des sujets sensibles et enfoncer des portes

Adsense

La librairie de l'ambulancier

Parce que pour progresser, réviser il faut s’armer d’ouvrages de qualité. Parce que le savoir est une richesse. Nous vous proposons une sélection de livres à commander d’urgence !

L'ambulancier recrute

L’ambulancier, le site de la profession recherche des rédacteurs. A toi ambulancier, soignant, spécialiste du secours tu souhaites apporter ta pierre à l’édifice et apporter ton savoir, partager tes expériences. On te propose de rejoindre l’équipe.

Nous cherchons avant tout des passionnés avec des connaissances à partager, l’envie d’oeuvrer pour la profession. Alors si tu es motivé, c’est le moment de rejoindre une aventure humaine riche et incroyable…